single-image

Qu’est-ce que la pénalité Panda ?

En 2011, Google a introduit l’algorithme Panda afin d’améliorer la qualité des résultats de recherche pour les utilisateurs. Avec les pénalités Google Panda, le moteur de recherche filtre les contenus qui n’apportent aucune valeur ajoutée aux internautes. Mais comment fonctionnent ces pénalités de référencement ? Quelles pratiques SEO faut-il mettre en place pour optimiser son contenu selon les exigences de Google ? Lisez notre article pour tout savoir sur le fonctionnement de Panda.

Pourquoi Google Panda ?

Google est centré sur l’utilisateur. Son objectif est de proposer les informations les plus pertinentes lorsqu’un internaute tape des mots-clés dans la barre de recherche. Pour cela, il va donc scanner tous les contenus existants sur le web et les filtrer selon leur pertinence. Avant la mise en place des pénalités Google Panda, les référenceurs faisaient tout ce qui était possible pour se positionner sur les requêtes qui les intéressaient sans s’intéresser aux lecteurs. Ils produisaient des contenus vides qui ne servaient qu’à insérer des mots-clés pour apparaître dans les SERPs (search engine results page). Google a mis fin à cela en créant de nouveaux algorithmes. Les contenus de piètre qualité et sur-optimisés sont dorénavant sanctionnés en perdant plusieurs places dans les résultats de recherche. Cela a bien sûr un impact conséquent sur le trafic d’un site internet. À l’inverse, Google récompense les sites proposant du contenu riche, de qualité et pertinent par rapport aux attentes des utilisateurs. Pour les internautes, c’est un progrès. Ils trouvent plus facilement les informations qu’ils recherchent et ont accès à du contenu enrichi, facile à lire et vraiment utile.

Pour quelles raisons un site est-il sanctionné par Panda ?

L’algorithme Google Panda traque les sites de mauvaise qualité sur la toile. Le filtre Panda va analyser plusieurs facteurs pour estimer si un site tente de contourner les règles de Google. Les pénalités Google Panda peuvent s’appliquer pour plusieurs raisons :

  • Les mots-clés sont sur-optimisés : trop de répétitions dans le texte, présence du mot-clé à la fois dans l’URL, dans les balises textes ou images et dans plusieurs sous-titres.
  • Manque de richesse sémantique : pour juger de la qualité d’un site Internet, le filtre Panda analyse la qualité du vocabulaire utilisé. Est-il enrichi avec un lexique étoffé en rapport avec le sujet traité ?
  • La vitesse de chargement des pages : si elle est trop longue cela nuit à l’expérience utilisateur.
  • Un maillage interne trop complexe : l’accès au contenu est trop difficile car la structure interne du site est trop profonde. C’est le cas s’il faut plus de trois clics pour accéder à un contenu, par exemple.
  • Le duplicate content : il y a trop de textes copiés que ce soit de vos propres contenus ou de contenus d’autres sources.
  • Le cloaking : c’est le fait de présenter un contenu différent aux robots de Google et aux internautes, en mettant du texte caché, par exemple.
  • L’IP delivery : ce sont des pages qui se présentent différemment en fonction de l’IP de l’utilisateur, selon qu’il s’agisse d’un humain ou des robots des moteurs de recherche.
  • Les liens cachés : c’est une autre forme de cloaking.
  • Les pages satellites : ce sont des pages d’une qualité qui laisse à désirer.
  • L’excès de liens sur une page.

Cette liste n’est pas exhaustive, mais voilà les principales raisons qui peuvent vous faire courir le risque de recevoir des pénalités Google Panda. Si l’algorithme détecte une ou plusieurs de ces mauvaises pratiques, certaines pages de votre site internet, voire la totalité de celui-ci, seront déclassées. Vous perdrez des positions dans les SERPs et le trafic qui va avec.

Comment savoir si l’on a reçu des pénalités Google Panda ? 

Cela dépend premièrement du type de sanction que vous avez reçu. Si vous avez reçu une pénalité manuelle, vous recevrez un message dans l’application Google Webmaster Tools, actuellement connue sous le nom de Search Console. Dans ce cas là, c’est un humain qui se cache derrière la sanction et il est beaucoup plus facile d’y remédier. En revanche, si vous avez reçu une pénalité de référencement algorithmique, vous ne pourrez pas vous en rendre compte tout seul. C’est la perte de trafic et la vérification de votre positionnement dans les SERPs qui pourra vous mettre sur la voie. Par ailleurs, vous observez sûrement moins de visites de la part du robot indexeur.

Comment améliorer son contenu pour répondre aux critères de Panda ?

Pour remonter dans les résultats de recherche ou éviter des pénalités Google Panda, il y a plusieurs aspects à traiter sur votre site.

Optimiser le contenu de faible qualité

Pour cela, vous devez procéder à une analyse minutieuse de la qualité de vos pages et procéder à leur nettoyage :

  • Supprimer les contenus dupliqués, ou alors, en afficher les sources ;
  • Les pages avec peu de contenu doivent être enrichies ;
  • élargir le champ lexical de vos textes ;
  • Supprimer les liens artificiels.

Soignez votre rédaction

Avoir une stratégie de contenu est la meilleure solution pour éviter les pénalités Google Panda et remonter dans les résultats de recherche. Proposez du contenu qualitatif, à valeur ajoutée et bien rédigé. Vos lecteurs vous remercieront, et Google aussi ! Pour cela, il faut soigner votre style, bien structurer vos textes, éviter les fautes d’orthographe et de grammaire, utiliser un champ sémantique varié et enrichi, et bien sûr proposer un contenu unique avec des informations utiles au lecteur. Il est conseillé de rajouter quelques liens sources provenant de domaines d’autorité pour appuyer votre démonstration. Utilisez par exemple des chiffres ou des données venant de sites respectés comme des instituts de sondage, des sites officiels, etc. Cela montrera à Google que vous donnez des informations fiables et actualisées.

À éviter :

L’utilisation excessive de mots-clés dans le texte sera pesante à la lecture et sanctionnée par les pénalités de référencement Panda. De même, ne surchargez pas vos balises de mots-clés. Les algorithmes comprendront de quel sujet traite la page.

Autres astuces

  • Faites attention à votre maillage interne

Le contenu de votre site doit être facilement accessible. Pour cela, vous pouvez obéir à la règle des 3 clics. Cela facilitera la navigation des visiteurs mais aussi l’indexation de vos pages.

  • Utilisez la balise author

Elle permet d’associer un texte à un profil d’auteur. Cela prouve que vous réalisez une démarche qualitative.

  • Intégrez des Rich Snippets

Ces derniers permettent de mettre en valeur des informations dans les SERPs. Par exemple, les internautes pourront voir les avis, affichés sous forme d’étoiles, dans les résultats de recherche.

Vous l’aurez compris, chez Google l’internaute est roi. Alors écrivez pour lui. Chaque page doit donner une information aux lecteurs. A partir de cela, il est facile de développer une stratégie de contenu efficace pour remonter dans les résultats de recherche. Il n’y a plus qu’à se mettre au boulot !

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like